Emmener sa cigarette électronique en voyage : est-ce simple ?

Les cigarettes électroniques ne sont pas autorisées dans tous les pays. Même lorsqu’il est possible de garder votre e-cig durant votre voyage, il existe plusieurs règles de transport, d’utilisation et de recharge pouvant varier d’une compagnie à l’autre. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour voyager en toute sérénité avec votre cigarette électronique.

Deux conditions importantes pour voyager avec sa vape en avion

Plusieurs conditions doivent être respectées si vous décidez de voyager avec votre cigarette électronique. D’abord, la vape doit être conservée dans votre bagage à main et non en soute. Cette mesure préventive de l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) permet de réduire tout risque d’inflammation. De plus, il est interdit de recharger la batterie de la cigarette au cours du voyage. Ceci est dans le but d’éviter tout risque d’incendie pouvant survenir suite à la surchauffe du matériel.

Ceux qui se déplacent avec leur batterie de rechange pourront conserver celle-ci soit dans un emballage isolant, soit au sein de l’emballage d’origine. Il est également recommandé de ne pas perdre de vue votre cigarette électronique durant le trajet. Ceci vous permet de pouvoir réagir au moment opportun.

Toutefois, les règles peuvent varier d’une compagnie à l’autre et d’une destination à une autre. Par exemple, si certaines compagnies ne trouvent aucun souci à ce que vous transportiez votre e-cigarette dans votre bagage personnel, d’autres ne vous accordent pas ce privilège. C’est pourquoi vous devez prendre tous les renseignements possibles auprès de votre compagnie avant de vous embarquer avec votre vape dans un avion.

Si en France les cigarettes électroniques sont autorisées, certains pays ne tolèrent pas leur utilisation.  Il s’agit de l’Argentine, la Thaïlande, de la Turquie et de l’Ile Maurice, du Brésil, du Liban et autres.

Vapoter en avion : est-ce possible ?

Il y a juste quelques années, les voyageurs arrivaient à négocier auprès de l’hôtesse de l’air l’autorisation de vapoter dans l’avion. Les règles sont désormais très strictes. Deux raisons expliquent cette interdiction formelle. D’un côté, le fait de vapoter dans un avion pourrait mettre mal à l’aise les autres voyageurs. D’un autre côté, la vapeur produite pourrait déclencher les détecteurs de fumée de l’appareil volant. Il serait mieux de vous conformer à cette règlementation tout au moins pour la durée du voyage au risque de vous faire attraper et de subir les sanctions qui vont avec.

Comment conserver son e-liquide lors d’un voyage en avion ?

Votre liquide à vapoter doit être conservé dans un flacon d’une capacité maximale de 100 ml, le tout gardé dans votre bagage à main. Le flacon doit être en plastique avec une contenance maximale d’un litre. Vous devez privilégier un sac transparent et un flacon sur lequel vous auriez clairement mentionné le produit transporté. Si vous avez des flacons de plus de 100 ml, il devra passer par la soute. Une boite en plastique est une bonne option pour éviter tout risque d’explosion.

En conclusion, votre e-cig doit rester sous vos yeux durant tout le trajet. De plus, les batteries ne peuvent pas passer dans la soute. Concernant les e-liquides, ils peuvent être transportés en soute ou dans votre bagage. Seulement, ils doivent être stockés dans des boites en plastique et doivent respecter les normes adéquates. De plus, vous n’avez pas la possibilité de recharger votre e-cig durant votre voyage. Enfin pour plus d’informations sur le transport de la vape vous pouvez consulter le site internet Vape Voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *