Les techniques paramédicales pour arrêter la cigarette classique vs la cigarette électronique

La cigarette constitue aussi un agent additif. C’est-à-dire qu’il vous rend vite accro et qu’entre un début d’utilisation et une dépendance, l’écart reste très fin. Voulant limiter les dangers auxquels elles s’exposent, il est fréquent de voir certaines personnes se donner la ferme conviction d’arrêter la cigarette, mais elles n’y arrivent pas. Le risque de rechute est bien élevé quand on n’adopte pas une bonne méthode. Pourtant il n’est pas impossible de stopper et d’arrêter une fois pour de bon. Plusieurs techniques permettent d’y mettre fin, comme les techniques paramédicales, mais aussi la cigarette électronique.

Les techniques paramédicales pour arrêter la cigarette

En effet, il existe plusieurs moyens paramédicaux permettant d’arrêter la cigarette. Autrefois, on y faisait beaucoup plus recours et ils sont de plusieurs ordres et sous plusieurs formes. Il y a entre autres l’hypnose, la sophrologie, la cure de désintoxication, la phytothérapie, etc.

Plus concrètement, l’hypnose est une technique permettant à un thérapeute de tirer de bonnes raisons de la volonté d’arrêter de fumer de son patient pour vaincre l’addiction. Il peut s’agir des économies que celui-ci peut réaliser suite à l’arrêt du tabac ou encore d’une meilleure santé. Elle n’est pas totalement efficace et peut constituer des risques de rechute.

La sophrologie vous permet de gérer à mieux votre période de stress ou votre période nerveuse. Certaines personnes fument quand elles deviennent nerveuses et la sophrologie est un moyen vous permettant de contrôler votre état émotionnel. Cependant, toute nervosité n’est pas contrôlable alors cette technique peut montrer des limites dans son fonctionnement.

La cure de désintoxication nécessite parfois que vous soyez quasiment interné. Elle est très efficace et permet non seulement de restaurer votre santé, mais aussi de vous porter assistance au cours du processus d’arrêt du tabac. Cependant, avoir le sentiment d’être privé de liberté n’arrange rien et c’est ce qui constitue un frein pour l’adoption de cette technique. Elle oblige aussi à laisser ces activités génératrices de revenus.

La phytothérapie quant à elle permet d’agir contre les dépendances notamment celles liées au tabac à l’aide de plante médicinale. La plante utilisée est la valériane et elle lutte contre l’anxiété et les insomnies. Cela vous permet de gérer vos situations de nervosité, mais elle peut paraître un peu protocolaire vu son mode d’emploi.

La cigarette électronique

C’est le moyen par excellence pour arrêter de fumer de nos jours. Elle est de plus en plus adoptée dans le monde entier aujourd’hui. C’est un moyen efficace permettant de réduire la dose de nicotine au fur et à mesure que vous progressez jusqu’au sevrage total. La cigarette électronique est accompagnée de e-liquide de différents arômes ayant une capacité de vaporisation bien définie. Le choix de la substance vapotée vous revient donc en fonction de votre goût et de la quantité de vapeur que vous voulez. En dépit de son appellation « cigarette », l’e-cigarette n’est pas nocive pour la santé de celui qui l’adopte. Les effets secondaires destructeurs de l’organisme sont quasi inexistants. Cela en fait un produit recommandé tant pour les jeunes fumeurs que pour les séniors qui veulent conserver ce passe-temps.

Différence entre les techniques paramédicales et la cigarette électronique

Les techniques paramédicales sont pour la plupart des techniques nécessitant l’intervention d’une tierce personne dans votre vie et elles peuvent parfois vous priver de vos libertés et par-dessus tout s’avérez inefficaces. A contrario, la cigarette électronique vous présente une efficacité garantie avec l’avis d’un expert et vous expose moins aux regards extérieurs. Elle remplace votre cigarette classique habituelle et vous offre une alternative moins risquée et à votre goût. Elle est sans effet sur la santé. C’est la meilleure solution pour ceux qui veulent se défaire de la nicotine sans changer leurs habitudes au quotidien et courir le moindre risque de rechute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *